Commode DIY – Partie 1 (Armoire de rangement en noyer pour notre salle de bain)

Commode DIY - Partie 1 (Armoire de rangement en noyer pour notre salle de bain)

Hier, j’ai terminé la construction de base du corps d’une commode de bricolage que je construis pour naviguer dans nos vanités de salle de bain. Étant donné que notre vanité devait être accessible aux fauteuils roulants, j’ai construit des bases de table avec des pieds fuselés pour celles-ci. Vous pouvez cliquer ici pour voir les détails de ce projet. Mais ceux-ci ne font pas beaucoup de place pour le stockage, donc cette armoire de rangement fera la transition entre ces décorations de table et fournira tout le stockage dont nous avons besoin.

J’ai construit la structure et l’ai recouverte de placage de noyer. Voici à quoi ça ressemble maintenant…

J’aurais aimé avoir pris la photo avant d’ajouter la pâte à bois. 😀 D’accord. C’est clairement loin d’être terminé. Vous devez encore construire les commodes et les façades des tiroirs, ajouter le haut et ajouter une décoration autour du bas. Mais ça y arrive !

Alors laissez-moi vous montrer comment j’ai construit et encapsulé la structure de base.

J’ai commencé par utiliser ma scie à table pour couper deux morceaux de contreplaqué de 3/4″ à 35″ par 18,5″ de large. Ceux-ci formeront les côtés du Conseil des ministres. Ensuite, j’ai coupé quatre morceaux (seulement trois ci-dessous) de bois scié 1×4 à la largeur finale de l’armoire moins 1,5 pouces.

Maintenant, laissez-moi vous expliquer. J’utiliserai généralement du contreplaqué solide pour soutenir l’armoire. Mais le contreplaqué est assez cher en ce moment, et j’ai ce bois sous la main depuis très longtemps maintenant sans aucun projet. J’ai donc décidé d’utiliser ce que j’avais. Il n’apparaîtra pas sur l’armoire finie car il fera face au mur, mais vous pouvez certainement remplacer le contreplaqué par le dos au lieu d’utiliser du bois 1×4.

À l’aide d’un Kreg Pocket Hole Jig, j’ai percé quatre trous de poche à chaque extrémité de chacune des planches 1×4.

Ensuite, avec l’une des pièces latérales posée à plat sur le sol, j’ai attaché les panneaux arrière à la pièce latérale en contreplaqué, comme indiqué ci-dessous.

Voici à quoi cela ressemblait avec l’assemblage des quatre…

Si vous utilisez un dos en contreplaqué, vous ferez la même chose, sauf que vos trous de poche peuvent être espacés uniformément le long du bord du morceau de contreplaqué.

Ensuite, j’ai mis cette section assemblée debout et j’ai attaché l’autre morceau de contreplaqué latéral.

Avec tous ceux assemblés, voici à quoi cela ressemblait de face…

Voilà à quoi ça ressemblait vu de dos…

Ensuite, j’ai coupé un autre morceau de contreplaqué pour diviser les deux rangées de tiroirs. J’ai coupé cette pièce de 35 pouces de haut, mais seulement 17,75 pouces de large (la largeur des pièces de contreplaqué latérales moins 3/4 de pouce pour les panneaux arrière).

Après avoir marqué et mesuré l’endroit où les planches de support s’aligneraient contre ce contreplaqué, j’ai percé trois trous de poche dans chaque section…

Ensuite, j’ai marqué le centre de chaque panneau de support, aligné le morceau de contreplaqué de manière à ce qu’il soit centré sur ces marques et fixé le contreplaqué aux panneaux à l’aide des trous de poche que je venais de percer.

Encore une fois, si vous utilisez du contreplaqué pour votre support, vous pouvez simplement espacer ces trous de poche uniformément sur la hauteur du morceau de contreplaqué arrière.

Voici un aperçu de ces pièces assemblées…

Et voici à quoi ressemblait tout le cadavre à ce moment-là…

Ensuite, j’ai utilisé ma scie à table pour casser un morceau de bois de 1 pouce pour l’adapter au bord du contreplaqué. À l’aide de ma scie à onglet, je l’ai coupé dans le sens de la longueur, puis je l’ai fixé avec de la colle à bois et des vis de 18″ dans une cloueuse.

Voici à quoi ça ressemblait…

Avant de fixer l’écrou aux bords extérieurs des pièces de contreplaqué, j’avais besoin de revêtir l’intérieur de ces pièces.

Deux choses à noter :

(1) Oui, il était plus facile de décoller ces pièces avant d’assembler le châssis, et si vous pouvez le faire, je vous suggère de le faire de cette façon. La raison pour laquelle je ne l’ai pas fait est que le contreplaqué et le placage ont besoin d’au moins 24 à 48 heures pour s’acclimater dans la même pièce avant de les assembler. Mon contreplaqué ne s’est pas acclimaté longtemps, mais je ne voulais pas que cela m’empêche de progresser. J’ai donc commencé à construire, puis j’ai appliqué le placage aussi vite que possible dans le processus. Mais si vous pouvez ajuster ce morceau de placage avant de le fixer à l’arrière, c’est encore mieux.

(2) J’ai mis le contreplaqué à l’intérieur en déplaçant le grain horizontalement pour que le placage ne se perde pas. Cela n’apparaîtra pas sur l’armoire finie, donc je ne suis pas vraiment inquiet que le grain aille dans la mauvaise direction. Mais je voulais le recouvrir de placage parce que c’est une bonne pratique de placage des deux côtés pour réduire les risques de déformation du contreplaqué.

Donc, avec tout ce qui a été dit, j’ai coupé un morceau de placage pour l’intérieur de chaque morceau de contreplaqué latéral. Je l’ai coupé pour qu’il soit un peu plus grand que le contreplaqué. Pour fixer le placage, j’ai utilisé le ciment de contact Weldwood et je l’ai appliqué avec un rouleau de 4″ sur le contreplaqué et à l’arrière du placage.

J’ai utilisé deux couches sur chacune, laissant la première couche sécher complètement avant d’appliquer la seconde. Lorsqu’il est suffisamment sec, il devient brillant, mais ne colle pas au toucher.

Ensuite, avec le meuble sur le côté, j’ai soigneusement appliqué ce placage à l’intérieur de la pièce latérale, en le ponçant avec un bloc de ferraille de noyer (pas la grande pièce que vous voyez sur la photo ci-dessous) pour obtenir toutes les bulles d’air et les monticules de ciment touchant l’extérieur.

C’est le morceau de noyer que j’ai utilisé pour retirer toutes les bulles d’air et les bords de la colle de la coque.

Je l’ai d’abord poncé pour enlever tous les bords vraiment tranchants afin qu’il ne laisse pas de bosses ou de piqûres dans la peau, et cela a très bien fonctionné.

Ensuite, j’ai retourné l’armoire à l’autre bout et j’ai poncé la colle de contact sur le placage et le contreplaqué. Pendant qu’il séchait, j’ai utilisé un couteau X-Acto avec une nouvelle lame pour couper l’excès de pelure du premier côté que j’ai recouvert.

Avec les deux panneaux latéraux intérieurs plaqués et garnis, voici à quoi cela ressemblait…

Ensuite, j’ai mis l’armoire sur le dos et j’ai attaché les morceaux d’écrou aux bords des pièces de contreplaqué latérales de la même manière que j’ai fait la pièce centrale.

Voici à quoi ressemble la structure avec ces pièces attachées aux trois morceaux de contreplaqué…

À ce stade, j’étais prêt à fixer les rails pour créer les sections individuelles des tiroirs. Je les ai découpés dans du noyer 1 x 2, et avec l’armoire debout et travaillant de haut en bas, j’ai fixé les rails à la section gauche à l’aide de vis de 16 “1,5” prises à travers le contreplaqué de chaque côté et aux extrémités du 1 x2″.

Je les ai installés avec le bord le plus fin vers l’avant et le côté le plus large vers le haut afin que la largeur des rails corresponde à l’épaisseur des morceaux de contreplaqué en noyer.

Tous les rails de la section de gauche peuvent être attachés de la même manière à une cloueuse, mais pour la section de droite, je ne peux attacher que le côté extérieur à la cloueuse (car je ne pouvais pas clouer la pièce centrale de contreplaqué avec un rail mon façon). L’intérieur devait être fixé à l’aide de vis de poche, j’ai donc dû percer des trous de poche dans une extrémité de ces rails.

Voici à quoi ressemblaient les premier et deuxième rails en haut…

Ces premiers rails étaient faciles à installer le long du bord supérieur du contreplaqué, mais pour le reste des rails, j’ai dû utiliser mon carré de vitesse pour m’assurer qu’ils étaient bien assis à l’intérieur des poteaux avant de les attacher.

Voici à quoi cela ressemblait avec tous les rails attachés. J’ai fait les deux sections de tiroir du haut de 4,5″ de haut et les deux sections de tiroir du bas de 9″ de haut.

Vous remarquerez peut-être que j’ai connecté les rails inférieurs avec le côté large vers l’avant…

Je l’ai fait parce que cette planche large sera utilisée le long du bas pour la finir, et je voulais m’assurer qu’il n’y avait pas d’espace entre ces deux planches.

J’utiliserai mon routeur pour créer une conception de routeur en haut de cette carte avant de la découper et de la fixer au bas de l’armoire.

Avec tous les rails attachés, je peux enfin monter la coque extérieure des panneaux latéraux.

L’armoire s’est de nouveau dressée et a roulé sur du ciment de contact jusqu’au rebord. Je voulais que la coquille recouvre tous les trous de clous ainsi que le bord de la pièce d’écrou.

J’ai attaché cette croûte de la même manière que les autres morceaux – je l’ai poncé avec une noix et coupé l’excédent avec un couteau X-Acto. Une fois les bords poncés, c’était tellement parfait ! J’aimerais avoir une photo avant d’ajouter la pâte à bois.

Après que le processus de placage a été répété de l’autre côté, la structure de base a été achevée.

Comme vous pouvez le voir, j’ai le tablier latéral sur la vanité attachée. Jusqu’à présent, aucun pin laid n’apparaît sur la vanité.

J’espère terminer toutes les commodes et les façades de tiroirs de cette commode d’ici la fin de cette semaine, donc nous verrons comment ça se passe. Je peux vous dire une chose, cependant. Je suis tellement excité et excité de le faire! Je suis tellement content de la façon dont tout s’est passé, j’ai hâte que tout soit construit pour pouvoir mettre la touche finale de Rubio Monocoat sur tous ces écrous. Je pense que ce sera beau !

Leave a Reply

Your email address will not be published.