Considérez le trèfle au lieu de l’herbe

Considérez le trèfle au lieu de l'herbe

Savez-vous ce que j’ai compris il y a quelques jours ? J’ai déjà un jardin de trèfles. Eh bien, du moins je pense que oui. Je n’y ai jamais prêté beaucoup d’attention, car chaque fois que je regarde dans notre cour, je ne vois que des mauvaises herbes. Toute ma vie, j’ai pensé que les prés étaient de l’herbe. Juste herbe. Alors, quand je vois autre chose que de l’herbe, mon cerveau pense à “mauvaise herbe”.

Je pense aux pelouses sans herbe depuis que quelqu’un m’a envoyé cette bobine Instagram avec une femme montrant un type de couverture de sol différent. Ce que vous montrez est une succulente, et je pense que c’est celle qui prospère en Californie. Je ne sais pas ce serait bien ici dans le centre du Texas. Mais cela m’a fait penser davantage aux couvre-sols non herbeux. Et puis mardi dernier, après que les tondeuses aient passé la tonte, le rodage et le nettoyage, j’ai été tellement émerveillé par la beauté de mon jardin !

Depuis le jour où nous avons emménagé dans notre maison, nous n’avons rien fait dans le jardin. Nous n’avons pas d’aménagement paysager, pas de gazon, pas de système d’arrosage. Cependant, cette semaine après le départ des tondeuses (nous avons notre “tonte de gazon” toutes les deux semaines 😀), j’ai remarqué que notre pelouse avait l’air vraiment belle ! Et bien que je ne connaisse pas grand-chose aux plantes, je suis sûr que ce que nous avons, c’est de l’herbe de luzerne. Bien sûr, il y a des mauvaises herbes mélangées là-dedans, mais c’est au moins 85% de luzerne (ou n’importe quelle plante non herbacée).

Voici un aperçu de la cour avant et latérale.

(Oui, j’ai un volet manquant. Il s’est déclenché dans une tempête avec des vents violents fous, et je ne l’ai pas encore remis en place.)

Les zones au premier plan qui semblent vraiment dispersées sont les zones où la compagnie de gaz a passé deux mois à forer d’énormes trous dans notre cour avant pour faire passer de nouvelles conduites de gaz dans toute notre rue et dans chaque maison. Mais même avec cette agitation, il a commencé à se remplir assez rapidement. La chose la plus impressionnante est que tout semble pousser magnifiquement au soleil et à l’ombre. Notre immense chêne couvre à peu près toute notre cour avant, à l’exception de quelques heures le matin, mais vous pouvez voir comment tout cela pousse sous la canopée des arbres.

Comme je ne connais presque rien aux plantes, je ne sais pas avec certitude s’il s’agit de luzerne, mais voici un examen plus approfondi. Peut-être que certains d’entre vous peuvent vérifier pour moi exactement ce que c’est.

Je sais que les petites pelouses de trèfle deviennent de plus en plus populaires de nos jours car elles nécessitent moins d’entretien et beaucoup moins d’eau que les pelouses en gazon. Et bien que je sois à peu près sûr que ce que nous avons n’est pas un petit trèfle, je peux vous dire qu’à part tondre toutes les deux semaines, c’est une cour complètement sans entretien. Dans la cour arrière, vous pouvez voir qu’elle couvre tout, des zones où le soleil brille aux zones qui restent ombragées toute la journée.

Même l’arrière-cour derrière la rangée d’arbres en est couverte et elle reste complètement verte toute seule.

Je ne peux donc pas m’empêcher de me demander à quoi cela ressemblerait si vous y mettiez un peu d’effort, comme semer trop de graines dans votre jardin avec de minuscules graines de luzerne.

J’admets qu’après avoir pensé à ce couvre-sol comme rien d’autre qu’une “mauvaise herbe” pendant si longtemps, changer cet état d’esprit et le voir comme n’importe quoi d’autre est un peu difficile. Mais après avoir cherché en ligne une inspiration de pelouse de trèfle et l’avoir regardée, je pense que je peux faire la transition. Je trouve que le petit jardin de trèfles est très beau.

Si vous avez abandonné votre pelouse pour un autre couvre-sol nécessitant peu d’entretien, j’aimerais savoir ce que vous en pensez ! Êtes-vous content d’être allé dans cette direction ? Votre pelouse vous manque ? Et si l’un d’entre vous a spécifiquement (et exprès) une petite luzerne ou un plant de luzerne, j’aimerais savoir comment cela fonctionne. Comment son entretien se compare-t-il à la pelouse? Faut-il les replanter régulièrement ? Reste-t-il vert et épais, ou est-ce une bataille constante pour couvrir constamment les endroits dénudés ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.