Elena Rybakina ne se sent “pas une championne de Wimbledon”, dit que la vie de championne “n’est pas la meilleure”

Elena Rybakina ne se sent "pas une championne de Wimbledon", dit que la vie de championne "n'est pas la meilleure"



CNN

Il y a quelques semaines à peine, Elena Rybakina a sans doute reçu la récompense la plus recherchée du tennis : devenir une gagnante de Wimbledon.

Cependant, malgré sa grande victoire au Grand Chelem de Londres en juillet, elle a décrit son expérience en tant que championne de Wimbledon comme “pas la meilleure”, affirmant qu’elle ne se sentait “pas une championne de Wimbledon”.

Les frustrations de Rybakina surviennent après que des points de classement mondial n’ont pas été attribués à Wimbledon cette année en réponse à la décision de l’organisateur du tournoi d’interdire les joueurs russes et biélorusses à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Le classement mondial de Rybakina augmente généralement après sa victoire à Wimbledon – on s’attendait à ce qu’elle soit en tête du top 10 une autre année. Cependant, le joueur de 23 ans est tombé à la 25e position mondiale.

Avant l’US Open, qui débute lundi, la Kazakh Rybakina a fait part de son mécontentement face à la vie depuis sa première victoire en Grand Chelem.

“Mon rêve était de gagner Wimbledon”, a déclaré Rybakina aux journalistes à New York vendredi. “C’est pathétique. J’ai l’impression que je ne suis pas vraiment un champion de Wimbledon.”

Elle a ajouté: “Je ne pense pas que ce soit juste. Bien sûr, nous ne pouvons pas le changer. C’était une décision (prise) avant. Je ne parle pas seulement de moi, mais en général, je pense qu’avec toutes les décisions, de nombreux joueurs paient pour toutes ces décisions.”

“Dans un tour, je vais jouer contre le plus grand champion, (Garbin) Muguruza, et nous jouons sur le court n°4. C’est une sorte de question pour moi.”

Elle a également déploré que son temps en tant que gagnante du Grand Chelem n’ait pas égalé les autres dans le passé, expliquant que si elle avait obtenu des points de classement et qu’elle serait entrée dans le top 10, elle aurait été traitée différemment, jouée sur de meilleurs terrains et été mieux programmé.

“En termes d’expérience, je dirais que ce n’était pas le meilleur.”

Rybakina, qui est née en Russie mais représente le Kazakhstan depuis 2018, a choqué la communauté du tennis en battant la troisième tête de série Anas Jabeur lors de la finale de Wimbledon le mois dernier.

Et alors qu’elle est devenue la première gagnante du Grand Chelem du Kazakhstan, l’interdiction des points de classement lui a fait perdre 2 000 points pour la course de la WTA vers la finale – l’événement de la fin de la saison de tennis féminin – où elle occuperait la deuxième place si elle l’obtenait.

Les huit premières se qualifient pour la finale, mais Rybakina est actuellement classée 20e avant l’US Open, ce qui lui laisse une bataille difficile pour se rendre à l’événement en octobre.

Rybakina renvoie un tir contre Jabeur en finale de Wimbledon.

“C’est tout autour du coin. C’est le cas pour les points. Je ne pense pas que ce soit juste”, a déclaré Rybakina.

“Sachant qu’à partir d’aujourd’hui je serai numéro 2 dans la course et que je ne pourrai pas jouer la course, je ne pense pas que ce soit juste. Je ne parle pas seulement de moi, mais en général je pense qu’avec toutes les décisions, beaucoup les joueurs paient pour toutes ces décisions.”

Rybakina, tête de série 25e à l’US Open, a lancé mardi sa tentative de remporter des titres consécutifs du Grand Chelem, en affrontant la Française Clara Borrell au premier tour.

Leave a Reply

Your email address will not be published.