Un aperçu de la vanité ultime dans la salle de bain

Un aperçu de la vanité ultime dans la salle de bain

Je fais encore des progrès dans la salle de bain, et je me sens incroyablement motivé et excité à ce sujet. Demain, je partagerai les étapes de bricolage détaillant comment j’ai terminé la vanité (si vous avez raté la première partie de ce projet de bricolage, vous pouvez le voir ici), mais je suis pressé de sortir ce matin pour déjeuner pour l’anniversaire de mon frère. Mais je ne pouvais pas vous montrer comment cette vanité s’est avérée parce que je suis tellement excitée à ce sujet !

Je suis sûr que c’est le premier meuble en bois que j’ai jamais construit et il doit être aussi parfait que possible juste après la construction, car il n’aura qu’une couche transparente et rien d’autre. Je ne suis pas l’ébéniste ou le charpentier ultime, donc je compte beaucoup sur le bouche-pores et le calfeutrage pour compenser mon manque de compétences professionnelles.

C’est un bon plan pour peindre un meuble de bricolage. Mais lorsque la pièce est laissée dans son état naturel avec seulement une couche transparente parce que le but est de montrer le bois magnifique, il y a moins de marge de manœuvre dans le processus de construction, et il n’y a pas besoin de beaucoup de mastic à bois et de calfeutrage pour compenser le manque de compétence.

Cela dit, je suis très fier de la façon dont cette vanité s’est avérée. Ce n’est pas parfait, mais c’est le plus proche de la perfection que j’ai jamais obtenu.

Je suis allé de l’avant et j’ai appliqué les vis parce que j’aime toujours percer des trous pour les poignées et les boutons avant de peindre ou de peindre un meuble. Je n’aime pas prendre le risque de gâcher une toute nouvelle finition sur une pièce en perçant des trous pour l’insérer. Mais c’est facile à enlever avant que j’aie fini avec ma vanité.

Ceci est un examen plus approfondi.

J’étais un peu inquiet que le placage de noyer et le noyer massif ne se mélangent pas suffisamment car ces ingrédients provenaient tous de trois endroits différents (jambes d’un endroit, bois d’un local et placage d’un troisième.), mais je pense qu’ils sont tous se mélangent vraiment bien. J’espère que ça restera comme ça avec le poncho !

Les tiroirs sont équipés de glissières à extension complète et à fermeture facile. Ainsi, bien que les tiroirs ne soient ni très larges ni très hauts, j’ai chacun une profondeur de 18 pouces.

J’avais initialement prévu de teindre les commodes avec ma nouvelle teinture de noyer préférée (la teinture à bois à base d’eau de Behr), mais maintenant je ne suis plus sûr. Je devrais peut-être leur laisser la couleur qu’ils ont et les couvrir. Vous pouvez tous me dire ce que vous en pensez. Souhaitez-vous les laisser tels quels et juste une couche transparente? Ou les colorez-vous pour correspondre?

Je dois faire un petit ajout. J’ai commencé à construire le châssis de l’armoire de rangement centrale hier (d’autres suivront également plus tard) et j’ai changé mon plan pour cette armoire.

Mon plan initial était que la vanité soit de 24 pouces de profondeur et l’armoire centrale de 27 pouces de profondeur, ce qui signifie que l’armoire centrale sortirait de trois pouces au-delà de la vanité. Depuis que j’ai imaginé ce design pour ce mur, j’ai imaginé que le meuble central était plus profond que la vanité.

Mais j’ai réalisé que si l’armoire avait 27 pouces de profondeur, je ne pourrais pas atteindre la fenêtre pour ouvrir et fermer la fenêtre. Je n’aime pas avoir des fenêtres auxquelles je ne peux pas accéder. J’ai donc changé de plan et décidé que la vanité devait être plus profonde de 3 pouces que l’armoire de rangement, ce qui nous donnait encore beaucoup d’espace de rangement tout en me permettant d’atteindre la fenêtre.

Alors que le dessus de table de la vanité rebondirait contre le côté de l’armoire de rangement, la base de la table de la vanité n’était pas censée toucher le côté de l’armoire de rangement. Maintenant, avec cette faible profondeur sur l’armoire de rangement, cela signifie qu’à certains angles (même avec la surface de travail couvrant toute cette zone), ce côté sortira. C’est une solution facile. Je n’ai eu qu’à commander un écrou court 1×6 (qui devrait être là cet après-midi) pour pouvoir couper un morceau pour l’adapter entre les jambes de ce côté. Le côté du mur n’en aura pas besoin.

Mais il s’agit d’un changement / ajout très mineur qui doit être fait, et ce n’est qu’une de ces choses qui se produisent pendant que le projet est en cours et que des changements doivent être apportés.

Alors ne nous arrêtons pas là. Terminons par cette beauté. 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.